Samedi, 08 novembre 2014 | 
Écrit par Jean-François Carrier   

À Ottawa, il y a quelques semaines, un zouave en kilt armé d’une carabine vide, planté au pied d’un monument devant lequel il devait monter une garde honorifique flanqué de son compère, un autre zouave en kilt, a été abattu. Hier, les Canadians, 36 000 fois plus militaristes que les Québécois, lui ont offert de pathétiques funérailles régimentaires. La semaine dernière, le Canada pleurait. Et moi, tout seul dans mon char, je souriais. Ce n’est pas que je trouve qu’il y ait quoi que ce soit de drôle dans la mort d’un homme. Loin de là. Mon sourire venait plutôt du fait que tout ceci est franchement grotesque.

 
Chroniques de Pierre-Luc Bégin
Jeudi, 30 octobre 2014 | 
Écrit par Pierre-Luc Bégin   

La question de l’indépendance est liée à tous les enjeux de société. Comment peut-on être une société libre et responsable en étant une simple province, une société empêchée et brimée par l’État canadien, une société sans véritable pouvoir? Si le Québec veut protéger son environnement, par exemple, s’il veut miser sur le développement durable, il ne peut pas le faire à l’heure du fédéralisme pétrolifère avec un semi-État inféodé à l’État fédéral. Il faut faire l’indépendance. Il nous faut un État souverain. Au plus sacrant.

 
Chroniques de Patrick R. Bourgeois
Vendredi, 24 octobre 2014 | 
Écrit par Patrick Bourgeois   

«Avoir peur, c’est aimer. Donner peur, c’est haïr.»
-Félix Leclerc


Comme bien des gens, les événements épouvantablement «terroristes» des derniers jours me donnent la nausée, créent grande peur en mon petit moi ô combien ébranlé.  Depuis les soldats écrasés de Saint-Jean ou celui gunné d’Ottawa, je dors mal.  Je m’inquiète de ce que ces demains pas si lointains seront faits.

 
Chroniques de Carlo Mosti
Vendredi, 17 octobre 2014 | 
Écrit par Carlo Mosti   

Les temps sont durs pour le Québec. Je croyais que la léthargie du militantisme avait commencé avec le gouvernement péquiste et qu’elle se terminerait aussi avec lui, mais ce n’est pas vraiment le cas. Pourtant, le gouvernement libéral actuel est en train de nous plonger dans un marasme encore pire que celui de Charest. Couillard est ouvertement fédéraliste à l’os : si Charest était couché la plupart du temps devant le gouvernement néocolonialiste canadien, Couillard collabore en plus à creuser la tombe du peuple québécois sans aucune gène. Il est en train de couler l’économie du Québec en voulant absolument reprendre le même plan débile que Lucien Bouchard, c'est-à-dire de rembourser le foutu déficit - ce qui revient encore à enrichir les banques - et de détruire aussi le tissu social en sabrant dans tous les services publics, dans le but ultime de tout privatiser. Bref, Couillard s’arrange pour nous arracher tous les outils pour développer une société qui est capable de se prendre en main. Il enlève toute possibilité de refomenter le désir de liberté en devenant complètement dépendant du système.

 
Mercredi, 15 octobre 2014 | 
Écrit par Patrick Bourgeois   

C’pas parce que ça va très mal ici et ailleurs qu’il faut se contenter de déprimer tous autant que nous sommes, chacun dans nos coins, en ne tirant aucune leçon des événements qui nous frappent en pleine face.  Malgré tout ce qui se passe, il nous faut garder la tête froide et essayer de construire du positif avec cette tonne de négatif qu’on nous déverse en pleine poire.

Par où commencer?  Par PKP j’crois bien...

 

J’ai peur

Vendredi, 24 octobre 2014

L’indépendance : le début du combat

Vendredi, 17 octobre 2014

La contamination écossaise

Mercredi, 17 septembre 2014
Bannière
Bannière
Bannière